La femme de mon frère, Monia Chokri

La femme de mon frère, de Monia Chokri.

La femme de mon frère est le 1erfilm de Monia Chokri mais celle-ci n’est pas une inconnue dans le monde du cinéma. En effet, cette jeune femme née à Québec en 1983 a suivi une formation au conservatoire d’art dramatique de Montréal jusqu’en 2005 et, après avoir fait du théâtre, a tenu des rôles importants dans les films de Denis Arcand et Xavier Dolan. Elle a notamment joué dans Les Amours imaginaires, et Laurence Anywaysaux côtés de Melvil Poupaud. On a pu la voir également dans le film de Katell Quillévéré, Réparer les vivants. En 2013, elle réalise son 1ercourt-métrage qui obtient de nombreux prix et cette année, elle a obtenu le prix Coup de cœur du jury de la section « Un certain regard » à Cannes pour le film de ce soir. 

Le point de départ à l’origine de ce film est la relation de la réalisatrice avec son propre frère et le souvenir du moment où celui-ci est tombé amoureux, et où elle a pu observer chez lui des comportements amoureux proches de ceux qu’il avait avec elle, sa sœur. Elle a voulu faire un film sur l’apprentissage de l’amour, sur la famille. L’actrice principale, Anne-Elisabeth Brossé, est peu connue en France mais très célèbre au Québec ; c’est aussi une amie de la réalisatrice qui a joué avec elle dans Les Amours imaginaires. 

Le film oscille constamment entre la comédie féministe sur les mésaventures d’une célibataire trentenaire surdiplômée et le film d’auteur par ses nombreuses références cinématographiques. On peut en effet repérer l’influence de Xavier Dolan, bien sûr certains critiques parlent même de film « dolanien » avec son énergie,  son montage rapide, ses séquences musicales, son univers coloré. Mais on peut aussi trouver des échos de l’œuvre de Godard ou encore d’Almodovar, au risque même d’obtenir un effet kaléidoscope qui nuit parfois à la cohérence du film. 

Mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un premier long métrage et voyons s’il nous donne envie de découvrir les œuvres futures de Monia Chokri.